Statut et protection de la tourterelle des bois (Streptopelia turtur)

Compilé et traduit par Charles van de Kerkhof (NL) et Denis Lesoinne

1970-1990

On sait depuis les années 90 que le nombre de tourterelle des bois (Streptopelia t. Turtur) diminue dans son habitat d'origine. Une diminution observée à partir de 1970 et pour laquelle diverses raisons ont été avancées en 1994 : premièrement, l'intensification de l'agriculture dans les aires de reproduction de la tourterelle des bois, principalement en Europe occidentale ; deuxièmement, la chasse dans la zone d'hivernage et pendant la migration printanière ; et la troisième raison est la sécheresse excessive dans les zones d'hivernage en Afrique (BirdLife International, 1994).

En plus des constats mentionnés ci-dessus expliquant la diminution de la tourterelle des bois, des solutions ont été proposées, à savoir : l'entretien et l'amélioration des zones de reproduction et d'hibernation, avec une mention spéciale pour diminuer l'utilisation d'herbicides en agriculture ; la chasse au printemps devrait cesser complètement et la chasse dans les zones d'hivernage devrait être mieux réglementée. Selon BirdLife International "Les oiseaux en Europe : leur statut de conservation" en 1994.

La raison pour laquelle nous ne savions pas grand-chose sur l'état de la tourterelle des bois à l'époque est qu'il n'y a eu pratiquement aucune recherche sur ces oiseaux. C’est surtout au Royaume-Uni et en France, que des recherches spécifiques ont été menées sur le déclin des tourterelles des bois. Parmi les autres pays européens, il y avait peu de chiffres précis sur la tendance de la population de ces oiseaux.

1990-2018

En 2007, nous en savions un peu plus sur la population de tourterelle des bois et la population était estimée entre 3,5 et 7,2 millions de couples nicheurs (BirdLife International, 2004a). L’écart est énorme car on ne savait pas combien d'oiseaux se sont reproduit en Russie et en Turquie. Sans ces deux derniers pays, la population estivale était estimée entre 2,2 et 3,8 millions de couples nicheurs. Dans les 25 pays affiliés à l'UE entre 2004 et 2006, les couples reproducteurs étaient estimés entre 1,6 et 2,6 millions, ce qui signifierait que 36 à 46% de la population européenne totale se trouvait dans l'Union Européenne (BirdLife International 2004b). La population occidentale de tourterelle des bois était encore en déclin à l'époque. La population des tourterelles des bois d'Europe centrale était stable. Les deux seuls pays où les tourterelles se sont développées en Europe à l'époque étaient la France et la Roumanie (BirdLife International, 2004a).

La même année, un plan de gestion pour une durée de 3 ans (2007-2009) a été élaboré pour la tourterelle des bois. Dans ce plan de gestion, quatre menaces majeures ont été identifiées : la première identifiée est la destruction et la modification de l'habitat de reproduction provoquées par l'intensification de l'agriculture. Deuxièmement, la sécheresse et les changements climatiques dans les zones d'hivernage. Troisièmement, la chasse de la tourterelle des bois, principalement pendant la migration printanière et pendant la saison de reproduction. La quatrième menace est la compétition avec la tourterelle turque.

Vu que la situation des tourterelles des bois se détériorait rapidement, on ne s’est pas uniquement focalisé sur les trois ans de ce plan de gestion mais on a aussi envisagé l'élaboration d'un plan d'action d’une durée de 10 ans afin de ramener la population estivale à un niveau favorable c’est-à-dire un état de conservation dans l'Union Européenne.

Les objectifs à court terme de ce plan de gestion triennal pour 2007-2009 étaient les suivants :

  • Mise en œuvre d'une gestion améliorée (y compris le rétablissement) de l'habitat de reproduction ;

  • Collecte de données scientifiques sur les tendances démographiques, l'écologie et la dynamique de la population de la tourterelle des bois, à la fois dans la zone de reproduction et dans la zone d'hivernage ;

  • Analyse d'une éventuelle concurrence avec la tourterelle turque ;

  • Et la collecte de données plus scientifiques pour mieux comprendre l'influence de la chasse sur la population de tourterelle des bois.

Cela fait près de 20 ans que le déclin de S. t. turtur a été décrit par BirdLife International. Les causes du déclin sont restées pratiquement les mêmes au cours des 20 dernières années. Il y a eu peu de preuves d'une action réelle aux points d'amélioration indiqués depuis les années 90 à l'échelle européenne. Heureusement, cela a changé.

En particulier en Grande-Bretagne, les forces se sont jointes pour contrer le déclin de la tourterelle des bois. En mai 2012, “ L'Opération Turtle Dove” a été créée à cet effet par la Royal Society for the Protection of Birds (RSPB), Conservation Grade, Pensthorpe Conservation Trust et Natural England. L'Opération Turtle Dove mène des recherches sur les aires de reproduction des tourterelles des bois, crée de nouvelles aires d'alimentation et de reproduction, assure une route migratoire plus sûre et mène des recherches sur les voies migratoires vers et depuis les aires d'hivernage.

2018-2028

Les résultats du plan de gestion 2007-2009 ont abouti à un "Plan d'action international par espèce pour la conservation de la tourterelle des bois Streptopelia turtur (2018-2028)". Ce plan d'action décennal, produit par la Société royale pour la protection des oiseaux (RSPB), a débuté en 2018.

Aujourd'hui, la population reproductrice de tourterelles des bois est estimée entre 2,4 et 4,2 millions d'oiseaux dans l'Union Européenne, soit environ 75% du total des 2,9 à 5,6 millions de couples nicheurs en Europe. La population totale de tourterelles des bois est estimée entre 13 et 48 millions de couples nicheurs (Fisher et al., 2018).

La tourterelle des bois se trouve sur l'annexe II / partie B de la Directive Oiseaux. Cela signifie que c'est une espèce qui peut être chassée, mais la période de chasse est limitée et elle est interdite lorsque les oiseaux sont les plus vulnérables, à savoir pendant la migration printanière vers la zone de reproduction, pendant la période de reproduction et pendant l'élevage des jeunes (Commission européenne, 2019). Depuis 2015, la tourterelle des bois figure sur la Liste rouge de l'UICN en tant qu'espèce vulnérable, Elle est déclarée en voie de disparition dans l'UE28 et est répertoriée comme espèce vulnérable dans la région Europe selon BirdLife International.

Les trois plus grandes menaces pour la tourterelle des bois sont toujours : la perte d'habitat dans les zones de reproduction et d'hivernage, liée à l'utilisation des terres et aux changements de la végétation terrestre ; deuxièmement, la chasse et la capture illégales, principalement pendant la migration printanière et pendant la saison de reproduction ; et troisièmement, le nombre de tourterelle des bois pouvant être chassées légalement est beaucoup trop élevé. Parmi les autres menaces pesant sur la tourterelle des bois figurent les maladies (dont Trichomonas gallinae), la concurrence avec d'autres espèces, les empoisonnements accidentels ou délibérés et les changements météorologiques et climatiques.

L'objectif ultime du plan d'action décennal est de ramener la population de tourterelle des bois à un statut favorable, afin que cette espèce puisse être retirée en toute sécurité de la catégorie "Globally Endangered" de la Liste rouge de l'UICN. L'objectif principal est de stopper le déclin de la tourterelle des bois dans son aire de répartition globale, tout en se préparant à entraîner une augmentation de la population dans chaque aire de distribution lors du prochain plan d'action (2028-2038).

Les sept objectifs du plan d'action 2018-2028 sont les suivants :

Actions de protection directe : (les plus difficiles en premier)

  • Un habitat de bonne qualité est maintenu et aménagé dans les aires de reproduction avec de l'eau et de la nourriture disponibles et accessibles ;

  • La chasse illégale dans l'Union européenne est éradiquée et réduite ailleurs ;

  • La chasse légale dans toute l'aire de distribution de la tourterelle des bois se déroule avec un objectif durable ;

  • Des habitats de bonne qualité sont maintenus et aménagés à des endroits importants pour les escales et l'hibernation avec de l'eau et de la nourriture disponibles et accessibles.

Actions de soutien :

  • La coopération internationale est encouragée en permettant le partage d'informations et d’expertise ;

  • La connaissance et la compréhension des parties prenantes sont améliorées ;

  • Les lacunes dans les connaissances sont comblées, ce qui est extrêmement important dans les zones qui contribuent à une meilleure compréhension des facteurs affectant les zones d'hivernage.

Comme mentionné ci-dessus, il est très difficile d'estimer la population de tourterelle des bois dans l'Union Européenne et sur le continent européen. Nous savons que les effectifs de cette espèce diminuent rapidement, en particulier en Europe occidentale. Le plan d'action sur 10 ans précise très spécifiquement pour chaque objectif où il y a des lacunes dans notre connaissance des tourterelles des bois, ainsi que des actions qui doivent être prises pour atteindre l'objectif. Le "Plan d'action international par espèce pour la conservation de la tourterelle européenne Streptopelia turtur (2018-2028)" vient de démarrer. L'avenir nous dira comment les choses se passent.

Bibliographie

  • BirdLife International, (2004a) – Birds in Europe : population estimates, trends and conservation status. BirdLife Conservation series, n°12.

  • BirdLife International, (2004b) – Birds in the European Union: a status assessment. Wageningen, The Netherlands: BirdLife International.

  • Del Hoyo, J., Elliott, A. & Sargatal, J. eds., (1997) Handbook of the Birds of the World. Vol. 4. Sandgrouse to Cuckoos. Lynx Edicions, Barcelona.

  • European Commission, Environment, Natura and Biodiversity, EU Nature Law, Birds Directive. Birds Directive Website geraadpleegd op 16-04-2019 http://ec.europa.eu/environment/nature/legislation/birdsdirective/index_en.htm

  • Fisher I, Ashpole J, Scallan D, Proud T and Carboneras C (compilers), (2018) International Single Species Action Plan for the conservation of the European Turtle-dove Streptopelia turtur (2018 to 2028). European Commission 2018

  • Lutz, M. & Jensen, F., (2007) Management plan for Turtle Dove (Streptopelia turtur) 2007-2009. European Communities.

  • Operation Turtle Dove. Saving a bird on the brink. Website geraadpleegd op 16-04-2019 https://www.operationturtledove.org/

  • Sovon Vogelonderzoek Nederland, (2018) Vogelatlas van Nederland. Broedvogels, wintervogels en 40 jaar verandering. Kosmos Uitgevers, Utrecht/Antwerpen.

  • Tucker. G. M. and Heath, M. F., (1994) Birds in Europe: their conservation status. Cambridge, U.K.: BirdLife International (BirdLife Conservation Series no. 3).

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now